Travaux

Comment faire un calepinage plafond ?

Il existe de nombreuses raisons de choisir d’installer un faux plafond. Il s’agit d’un élément à la fois décoratif et fonctionnel. En fait, il offre des performances optimales en termes d’isolation phonique et phonique. Vous pouvez également l’utiliser pour aménager une salle de camouflage pour différents câbles. Le plafond suspendu cache également les imperfections du plafond. Il existe plusieurs types de faux plafonds, notamment des panneaux, du plâtre, du revêtement, du métal, etc. avant de commencer l’installation d’un faux plafond, il est nécessaire de le disposer soigneusement. Il s’agit d’une étape essentielle de l’ensemble du processus d’installation pour garantir un résultat final impeccable. Concentrez-vous sur la disposition du plafond suspendu.

Mais quel est le plan de toute façon ?

Il s’agit de créer un croquis ou un plan pour avoir une idée précise du résultat final attendu. La mise en page Par conséquent, vous permet de déterminer à l’avance la quantité de matériau à utiliser et la manière dont il sera organisé. De plus, le faux-plafond est un assemblage d’éléments préfabriqués (fourrures, cintres, épissures, cornières, couverture, revêtement, caillots, etc.). Lors de la création du plan d’implantation, la position de la trappe d’inspection, les points lumineux, les dispositifs tels que le VMC, mais également le cheminement des câbles doivent également être planifiés. L’agencement vous permet également de personnaliser le plafond suspendu pour qu’il corresponde à la décoration d’une pièce.

A lire aussi : Quel isolant dans une salle de bain ?

Création du plan de mise en page

Choisissez le type de revêtement

Pour créer le plan d’étage d’un faux plafond, il est déjà nécessaire de déterminer le type de revêtement à installer, ainsi que les dimensions de la pièce en question. La plaque de plâtre est l’un des matériaux les plus populaires en raison de son bon rapport qualité/prix. En fait ce revêtement est connu pour ses performances optimales en matière d’isolation thermique et acoustique. Les plaques de plâtre sont également disponibles en 3 catégories : simples, ignifuges et résistantes à l’eau. L’épaisseur de la plaque de plâtre au plafond est de 13 mm, tandis que les dimensions standard sont de 250 cm × 60 cm et 250 cm × 120 cm. En revanche, les formes de plaques de plâtre destinées à recouvrir un plafond sont différentes. Le modèle le plus courant est la plaque BA13 à bords longitudinaux amincis. La plaque SB13 est reconnaissable à son bord à un angle sortant. Ce modèle se caractérise également par une résistance mécanique élevée. L’assiette en carton double face présente un côté sombre vers l’extérieur et un côté plus clair à l’intérieur.

Prendre des mesures et les signaler sur un plan

Pour déterminer le nombre de plaques de plâtre (ou un autre type de revêtement) nécessaires pour former un plafond suspendu, il suffit de diviser la surface du plafond avec celle d’une plaque. Il est également nécessaire d’allouer environ 10% de plaques supplémentaires pour les coupes. La forme et les dimensions de la poutre doivent être spécifiées au niveau de la disposition selon une échelle d’affichage. De plus, la disposition des plaques dépend du mode de distribution. En d’autres termes, il existe différentes manières de créer la mise en page : partir d’un angle, d’un côté à l’autre, du centre vers chaque côté, etc. Partir du centre semble être la solution la plus appropriée pour équilibrer les coupes de chaque côté pour un rendu plus homogène. Si toutes les mesures du plan d’aménagement ont été parfaitement respectées, il ne devrait y avoir aucune erreur dans l’installation réelle des dalles.

A voir aussi : Pourquoi trace de rouleau peinture ?

Le plan : sur papier ou sur ordinateur ?

Le plan peut être imprimé sur un simple papier millimétré ou à l’aide d’un logiciel de mise en page Grâce à ses différentes fonctions, le logiciel de pose de faux plafonds 2D/3D permet de créer un plan très réaliste. Ses paramètres tiennent compte de la distribution du revêtement sélectionné, de l’optimisation de la coupe, mais également du positionnement des éléments de fixation, de support et de liaison. Il est possible d’ajuster le plan d’aménagement au fil du temps.

Pour assurer la qualité du travail, de la mise en page à l’installation effective d’un faux plafond, la meilleure option consiste à faire appel aux services d’un professionnel. SOVIL est spécialisée dans ce domaine et opère à Pontacq, Pau, Tarbes, Lourdes et dans les environs.