Qui est l’expéditeur ?

85

Le groupe français La Poste propose une variété de solutions pour l’envoi de lettres et de colis ; des simples lettres vertes aux lettres prioritaires, en passant par les lettres recommandées avec accusé de réception, la lettre suivante, le Colissimo avec ou sans signature, ou encore la livraison à la livraison à la livraison. Et c’est ce spectacle qui nous intéressera particulièrement. Bien que cela puisse être utile, il peut également avoir quelques surprises en réserve. Examinons l’expédition contre remboursement, son fonctionnement, ses avantages et ses inconvénients.

Bon à savoir : Le service COD n’est pas disponible dans toutes les stations. En fait, cela n’existe plus dans certaines agences. Pour savoir si votre station utilise ce service, vous devez vous rendre au comptoir.

A lire en complément : Quels organismes prévenir en cas de changement d'adresse ?

Expédition à la livraison à la livraison : comment cela fonctionne-t-il ? Le bureau de poste

A lire en complément : Pourquoi mon courrier n'arrive pas ?

Avant de vous attaquer aux risques liés à l’expédition Le paiement à la livraison, proposé par le groupe La Poste, vous devez comprendre le fonctionnement de ce mode de livraison. Le principe est simple : l’expéditeur remet un colis à un consultant de La Poste et déclare que l’envoi est contre remboursement. Le consultant est chargé de vous rappeler les modalités de ce mode de livraison et de paiement. Après avoir déterminé les différentes modalités (frais d’expédition et prix à payer), le service postal s’occupe du colis et le transmet à la ville du destinataire.

Le facteur prendra alors le relais. Il se rend ensuite chez le destinataire pour lui remettre le colis contre paiement du montant spécifié. Le colis ne sera pas laissé si le destinataire n’honore pas ses dettes. Le paiement peut être effectué en espèces et par chèque. Pour payer par carte de crédit, le bénéficiaire doit se rendre directement au bureau de poste.

Enfin, les employés de La Poste collectent l’argent et le remettent à l’expéditeur. En résumé, le paiement à la livraison est à la fois un moyen de paiement et un mode de livraison qui peut être utile dans certains cas.

Paiement à la livraison : quels sont les risques pour l’expéditeur ? Le facteur demande une signature COD

L’envoi d’un colis à la livraison n’est pas sans risque pour l’expéditeur. Bien que ce mode de paiement et de livraison présente plusieurs avantages, il n’y a malheureusement aucun risque nul.

Par conséquent, il est bon d’être conscient des inconvénients potentiels que l’expéditeur peut rencontrer, à savoir : • Le destinataire n’est pas obligé d’accepter le colis. L’expéditeur reçoit son envoi et ne reçoit pas de remboursement pour les frais d’expédition. • Le destinataire peut émettre un chèque bois. La Poste n’est pas responsable si le destinataire émet un mauvais chèque. • Le facteur n’a pas demandé de vérification de l’identité du destinataire. Il peut faire un chèque qui ne lui appartient pas. Bien que le vol d’identité soit punissable par la loi, l’expéditeur ne peut pas être payé.

Pour éviter tout problème, il est conseillé de choisir ce mode de transport et de paiement uniquement si l’expéditeur connaît et fait confiance au destinataire ou organise un paiement en espèces ou par carte de crédit avant l’envoi. Ce sont les deux moyens de paiement les plus sûrs pour éviter tout désagrément.

Paiement à la livraison : quels sont les risques pour le destinataire ?

L’expéditeur s’expose à des risques en optant pour la solution contre remboursement proposée par La Poste, mais aussi le destinataire. Certes, les risques du bénéficiaire sont plus limités, mais pas nuls. Cette affirmation est d’autant plus vraie que les expéditeurs recommandent vivement de vérifier la livraison une fois que le colis a été livré par le facteur ou un transporteur.

Ils demandent aux bénéficiaires vous invite également à ne pas accepter la livraison si le colis semble endommagé. Toutefois, dans ce cas, le destinataire ne peut vérifier l’exactitude de sa commande que s’il paie. Le destinataire se trouve donc dans une situation embarrassante si sa commande ne répond pas à ses attentes. Bien entendu, il a le droit de retirer le colis et de le retourner à son expéditeur, mais dans ce cas, il devra se rendre au bureau de poste pour payer les frais de retour.