Prime énergie : qui solliciter et pour quels travaux ?

266

Il existe de nos jours tout un panel de solutions qui permet aux personnes souhaitant rénover leur logement sur le plan de la consommation d’énergie d’accéder à ce besoin tout en tenant compte de l’aspect financier et économique du projet. L’un des leviers les plus simples à activer est celui de la prime énergie.

Mais comment la demander et quels sont les travaux éligibles à une telle aide financière ? Nous vous donnons des réponses avec cet article.

A voir aussi : Comment nettoyer une fenêtre qui ne s'ouvre pas ?

Obtenir sa prime énergie en quelques clics avec une grande enseigne 

En effet, il est tout à fait possible de solliciter une prime CEE Leclerc par exemple pour ses travaux de rénovation énergétique. Cette enseigne de la grande distribution, comme d’autres acteurs de l’énergie, permet à tous ceux qui le souhaitent, de formuler une demande d’aide financière pour la réalisation de différents types de travaux visant à optimiser la gestion énergétique de leur logement. Cette demande est possible en ligne, via un site internet et un formulaire dédié. 

Quelques exemples de travaux de rénovation possible pour sa gestion énergétique

Lire également : Erreurs de sertissage multicouche : comment les éviter et les corriger

Les travaux de rénovations concernés par les aides de l’État sont par exemple : 

  • le remplacement de fenêtres à simple vitrage ;
  • l’installation d’un mode de production d’électricité basé sur une énergie renouvelable ;
  • tous travaux d’isolation permettant de limiter la déperdition de chaleur du logement.

La performance est donc au cœur de cette démarche de rénovation : il s’agit de venir remplacer ou d’ajouter les éléments nécessaires à une réduction de la consommation d’énergie et à une limitation, voire une suppression, de l’utilisation des énergies fossiles. 

Le double impact financier de la rénovation énergétique

Cette démarche est alors encouragée et soutenue par les autorités puisque l’économie qui en résulte se fait à plusieurs niveaux pour l’utilisateur. Il s’agit en effet, dans un premier temps, de réduire la consommation, celle-ci étant liée à des équipements plus performants. Concernant les travaux d’isolation, une meilleure conservation de la chaleur produite, amènera de fait une réduction du montant des factures d’énergie du foyer. Par ailleurs, la participation au financement des travaux favorise leur mise en place tout en préservant les capacités économiques des demandeurs de la prime énergie.

Le format de l’aide financière proposée

Il faut noter que cette participation peut prendre différentes formes selon l’acteur mobilisé pour obtenir la prime Certificat d’Économie d’Énergie. Ainsi, il pourra s’agir de bons d’achats, de cartes-cadeaux, de virements ou de remises pour des dépenses ultérieures. De même, le montant peut légèrement varier d’un acteur à l’autre, cela sans compter l’impact de la nature et du coût des travaux. Cette prime énergie reste, quoi qu’il en soit, compatible et cumulable avec certaines aides du même type. Cela est à bien prendre en compte au moment d’initier sa démarche.